OK
REGISTRES DE SECURITE pour ERP et ERT (Edition GUILLARD)
PHARMACIE Registre comptable des ALCOOLS - Edition GUILLARD - R.ALCOOL -

PHARMACIE Registre comptable des ALCOOLS - Edition GUILLARD - R.ALCOOL -

  • R-ALCOOL
  • Prix unitaire, franco de port en France métropolitaine.
  • De 1 à 1 : 33 € HT
  • De 2 à 9 : 30 € HT
  • De 10 à 100 : 25,50 € HT




Registre comptable des alcools


Pour feuilleter le registre  R-ALCOOL  ... cliquez ici yes


Caractéristiques
Format : A5
72 pages

GENCOD : 9782910833459





Délivrance d'alcool par les pharmaciens.

La tenue d'un registre comptable des alcools en pharmacie d'officine est une obligation de fait comme le précise la réponse ministérielle à une question écrite posée
e
xtrait de
https://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-92801QE.htm 

Question posée par M. Jean-Claude Guibal ( Union pour un Mouvement Populaire - Alpes-Maritimes )  
Question publiée au JO le : 09/11/2010 page : 12127
Réponse publiée au JO le : 08/02/2011 page : 1220
Date de changement d'attribution : 14/11/2010
Date de signalement : 01/02/2011
  
Question   M. Jean-Claude Guibal interroge M. le ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l'État sur la délivrance d'alcool par les pharmaciens. L'alcool utilisé à des fins médicales ou pharmaceutiques relève depuis le 1er janvier 1999 d'un dispositif d'exonération de droits. La procédure des contingents d'alcool étant supprimée, le pharmacien d'officine doit souscrire auprès du service des douanes et des droits indirects dont il dépend territorialement une « déclaration préalable de profession » pour pouvoir se procurer auprès de son fournisseur de l'alcool exonéré de droits d'accises. Cet alcool est destiné à un usage thérapeutique et le pharmacien doit veiller à ne vendre que des quantités limitées dans le respect de ses obligations déontologiques en matière de contribution aux actions de protection de la santé. Le pharmacien d'officine a d'ailleurs, au-delà d'un seuil de 100 litres, l'obligation de tenir une « comptabilité matière ». Or certains pharmaciens font l'objet de redressements effectués par l'administration des douanes et des droits indirects en raison de ventes d'alcool pharmaceutique effectuées dans leurs officines et qui pourrait être utilisé à d'autres fins comme par exemple la fabrication d'apéritifs ou de liqueurs. Ainsi, sans que la preuve n'ait été faite par les agents d'un quelconque détournement de destination médicale, l'administration semble de bon droit taxer les pharmaciens d'un droit à la consommation et d'une contribution sécurité sociale quelquefois sur la totalité des ventes réalisées par l'officine sur l'année en cours et rétroactivement sur les trois dernières années. Ces redressements peuvent porter sur des montants importants, entre 10 000 et 150 000 euros, ce qui peut compromettre la survie de certaines officines. Aucune information préalable n'a été adressée ni par l'administration ni via le conseil de l'ordre des pharmaciens ou les syndicats professionnels sur la possibilité de demander de prouver la destination finale de l'alcool délivré en officine et que cette obligation, si elle existe, incombe au pharmacien. Il lui demande donc de bien vouloir lui préciser si le renversement du fardeau de la preuve nécessaire en matière fiscale peut s'appliquer dans le cas d'espèce.    


Réponse   L'article 27, paragraphe  2, de la directive 92/83/CEE du Conseil du 19 octobre 1992 concernant l'harmonisation des structures des droits d'accises sur l'alcool et les boissons alcooliques prévoit que les États membres peuvent exonérer les alcools de l'accise lorsqu'ils sont utilisés « à des fins médicales dans les hôpitaux et les pharmacies ». Transposant cette disposition,
l'article 302 D bis II g du code général des impôts (CGI), créé par l'ordonnance n° 2001-766 du 29 août 2001, précise que sont exonérés les alcools et les boissons alcooliques « à des fins médicales ou pharmaceutiques dans les hôpitaux et établissements similaires ainsi que dans les pharmacies ». Tout pharmacien qui souhaite bénéficier de cette exonération est soumis à certaines obligations réglementaires, parmi lesquelles : faire une déclaration préalable de profession auprès du service des douanes et droits indirects territorialement compétent (art. 111-0 F I de l'annexe III du CGI) ;

justifier que les quantités d'alcool et de boissons alcooliques qu'il a reçues correspondent effectivement à ses besoins et justifier de l'utilisation de ces quantités aux fins et dans les conditions prévues au
302 D bis du CGI par tout moyen ou document (art. 111-0 F 11.2 de l'annexe III du CGI) ;

tenir, au-delà de 100 litres d'alcool reçus annuellement, une comptabilité matière des produits reçus et utilisés (art. 111-0 G du CGI).

Dans le cadre de leur mission de contrôle, certains services des douanes et droits indirects ont pu constater que ces obligations n'étaient pas nécessairement respectées et ont, à juste titre, relevé des infractions au CGI. Une campagne d'information et de communication sera prochainement lancée auprès des professionnels afin de leur rappeler leurs obligations en la matière.  

 



Réf.
Qté
Total H.T


Voir le panier et commander

Voir le panier et demander un devis

 

COVID 19
Pour éviter une deuxième vague

afficher de façon claire, nette, précise et autoritaire les conditions dans lesquelles vos collaborateurs, vos clients, vos visiteurs sont autorisés à entrer dans votre établissementet
faire respecter les obligations affichées,
faire respecter les gestes barrières.

et, afficher des panneaux
conformes à la norme NF/EN/ISO 7010

1 - Sur la porte d’entrée de votre établissement,
 « Port du masque OBLIGATOIRE »
 « Lavage des mains au gel hydroalcoolique OBLIGATOIRE »
 « Distanciation sociale
OBLIGATOIRE »
2 -
Près du distributeur de gel hydroalcoolique,
 « Lavage des mains au gel hydroalcoolique OBLIGATOIRE »
3 -
Au point central de votre établissement,
 « Mesures d’hygiène - Gestes barrières  OBLIGATOIRES »>
 

TRES IMPORTANT : Le COVID-19 est un risque majeur : 
A ce titre, toutes les mesures prises dans votre établissement pour protéger vos collaborateurs, vos clients, vos visiteurs contre toute contamination par le COVID19 doivent être consignées dans votre 
Document Unique d'Evaluation des RISQUES
Bien évidemment les mesures d'affichage doivent y figurer ainsi que les mesures spécifiques définies par les autorités pour votre type d'établissement .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour trouver les registres de sécurité correspondant à votre activité, cliquez ci-dessous ou appelez-nous au

01 47 51 64 76

 



   EHPAD - MAISON DE RETRAITE  ARTISAN
ASCENSORISTE ELECTRICIEN FRIGORISTE GARAGISTE
HLM et FOYER-LOGEMENT HÔPITAL LAVERIE AUTOMATIQUE LYCEES et COLLEGES
MAGASIN ( ERP type M) MAIRIE ET COMMUNAUTE DE COMMUNES PHARMACIE d'OFFICINE ADMINISTRATION CENTRALE, REGIONALE et DEPARTEMENTALE

BUREAUX ERP 5è catégorie PISCINE PME
SERRURIER  POLICE MUNICIPALE - CSU  PROFESSIONS LIBERALES RESTAURANTS et BARS 




 

Mots clés pour " registres de sécurité par métier ou activité ":
Administration   Artisan    Ascensoriste    Bureau   Camping   Centre de surpervision  urbain   Collège   Copropriété    Electricien    EHPAD    Frigoriste    Garagiste    Hôpital    HLM    Hôtel    Laverie automatique   Lycée    Magasin    Mairie     Opticien     Piscine privée ou publique  - Pharmacie d'officine    PME.TPE    Police municipale     Profession libérale  Serrurier

  


. . . . . . . 
         
REGLEMENT
à réception de facture par mandat administratif, chèque ou virement. Ces conditions sont valables pour la FRANCE et les DROM-COM, sauf pour les particuliers , et sauf documents présentés en PDF Interactif.

Si vous êtes à l' ETRANGER vous recevrez une facture PRO-FORMA à régler avant expédition des documents commandés. Si vous souhaitez payer à la commande avec un moyen de paiement sécurisé ... cliquez ici

DELAIS D'EXPEDITION
Les délais d'expédition sont en moyenne de 48 heures